· 

Manga despotique.. à dévorer !

LES ROYAUMES CARNIVORES #1

Yui Hata

Akata / 2017

Le monde animal est dirigé par la tribu royale des lions, carnivores qui règnent d'une main de fer sur les autres animaux et qui recherchent uniquement leur plaisir gustatif.

Buena, gazelle de Thomson, va se rebeller.

LES ROYAUMES CARNIVORES #2

Akata / 2017

Buena part chercher dans la forêt de Sctou des alliés auprès de la démone blanche, des zèbres et des chimpanzés pour s'opposer aux lions.

LES ROYAUMES CARNIVORES #3

Akata / 2017

Le combat final...



Ce manga est une pure merveille, tant dans le scénario que dans le graphisme.

 

Les lions règnent de manière despotique sur les autres animaux de la savane. Leur seul loisir, devenu une obsession, reste la recherche de la viande de la plus haute qualité telle celle de la démone blanche (une guépard) qu'ils ont quasi exterminé.

Les lions ont pris en esclavage les animaux dont ils jugent la valeur nutritive basse telle la gazelle de Thomson. Ces derniers, totalement asservis et opprimés, subissent leur sort et ont perdus toute estime d'eux-mêmes jusqu'à ce que Buena entre en opposition engendrant les prémices d'un mouvement de révolte. 

 

Ce manga exprime la violence d'un monde totalitaire et despotique.

J'ai perçu, à la lecture, une forme de métaphore de ce que pourrait être notre société ou de ce qu'elle a été parfois (IIIème Reich, etc.) lorsque ceux qui se disent "les plus forts" imposent leur point de vue et règnent par la violence.

 

La fin est assez inattendue tant le combat final n'est pas celui qu'on attend. Effectivement, c'est une fin différente, une fin plus philosophique sur une révolte en marche.

 

Le graphisme est à l'image du scénario : violent et brutal mais tellement beau, et cela, dès les premières pages. Les planches sont toutes très bien travaillées avec de somptueux détails. Les animaux sont vivants sous la plume de ce dessinateur.

 

NB : l'auteur nous livre quelques planches sur la génèse de ce manga… et dire que le dessin animé "Madagascar" est à l'origine de cela !!!

Écrire commentaire

Commentaires: 0